VIDEO. Fukushima : un mur de glace souterrain pour bloquer l'eau radioactive

Le projet, financé par le gouvernement, consiste à créer une sorte de rempart d'un kilomètre et demi, au moyen de canalisations remplies de liquide réfrigérant, pour bloquer les écoulements.

ZEBU / EVN

L'Autorité de sûreté nucléaire japonaise a commencé les travaux, lundi 2 juin, pour installer un "mur de glace" souterrain dans le sous-sol de la centrale accidentée Fukushima, au Japon. L'objectif est de ralentir l'accumulation d'eau radioactive. Le projet a été avalisé le 26 mai.

Les plans sont proposés par la société Tokyo Electric Power (Tepco), exploitante de la centrale accidentée en mars 2011. Le projet, financé par le gouvernement, consiste à créer une sorte de "mur de glace" d'un kilomètre et demi de long au moyen de canalisations remplies de liquide réfrigérant, pour bloquer les écoulements.

Stopper la pollution de l'eau

Le but est d'éviter que de l'eau saine provenant des collines aux alentours ne passe sous le site. Actuellement, de l'eau non polluée circule sans arrêt sous Fukushima, où elle se mélange avec l'eau utilisée notamment pour refroidir les réacteurs et qui, elle, est radioactive. Avec ce mur, Tepco voudrait enrayer ce phénomène qui augmente sans arrêt la quantité d'eau souillée sur le site.

Des murs de glace testés pour la centrale de Fukushima (Japon), le 16 mai 2014.
Des murs de glace testés pour la centrale de Fukushima (Japon), le 16 mai 2014. (TSUYOSHI MATSUMOTO / YOMIURI / AFP)