L’empereur du Japon ouvre la voie à son abdication

La fin d'une époque au Japon. L’empereur Akihito a 82 ans et ses prises de paroles sont rarissimes. Dimanche soir à la surprise générale lors d'une allocution télévisée, il s'est dit prêt à passer la main.

FRANCE 2

C'est un empereur qui peut-être pour la première fois veut choisir son destin, la retraite à 82 ans. Le mot abdication n'est pas prononcé. Il faudrait alors modifier la Constitution. Akihito un symbole corseté dans le plus rigide des protocoles, l'héritier d'une dynastie des sens divins selon 2 600 ans de tradition. Aujourd'hui au Japon, Akihito n'est plus Dieu sur terre c'est un empereur qui toute sa vie n'a jamais pu exprimer une opinion politique. Pourtant il a exprimé ses remords pour les actes commis par le Japon au XXe siècle, moderniser son rôle en recevant dans un gymnase des victimes du tsunami de 2011. Une simplicité appréciée des Japonais. Ils comprennent son désir de se retirer.

Qui lui succèdera ?

Son fils, prince Naruhito, 56 ans est marié à une intellectuelle et étouffé, dit-on, sous le protocole. Pas étonnant que l'empereur et l'impératrice n'aient plus envie de jouer les symboles.

Le JT
Les autres sujets du JT