Italie : une période d'instabilité politique gagne le pays après la démission de Renzi

Dimanche 4 décembre, les électeurs italiens ont rejeté le projet de réforme constitutionnelle porté par le chef du gouvernement.

Cette vidéo n'est plus disponible

Que va-t-il se passer après le "non" au référendum de dimanche 4 décembre et la démission imminente de Matteo Renzi ? "À partir de maintenant, l'Italie plonge dans une période de flottement politique. Cet après-midi, lundi 5 décembre, Matteo Renzi doit rencontrer le président de la République pour lui présenter sa démission", explique Natalia Mendoza, en direct de Rome (Italie).

Trois options pour le président

À partir de ce moment-là, le président devient arbitre de la situation. Il aura plusieurs options : il peut décider de ne pas accepter la démission de Renzi, ce qui est peu probable, et il peut aussi décider de dissoudre le Parlement et de convoquer des élections immédiates. "Enfin, il peut nommer un nouveau président du Conseil qui devra composer un nouveau gouvernement technique", ajoute la journaliste, précisant que ce ne sera pas facile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre italien Matteo Renzi délivre un discours devant le Parlement européen à Strasbourg (Bas-Rhin), le 2 juillet 2014.
Le Premier ministre italien Matteo Renzi délivre un discours devant le Parlement européen à Strasbourg (Bas-Rhin), le 2 juillet 2014. (FREDERICK FLORIN / AFP)