Italie : questions sur une catastrophe ferroviaire

Le bilan de la collision entre deux trains, dans les Pouilles, en Italie, s'est alourdi. Il fait état d'au moins 25 morts et d'une cinquantaine de blessés. Sur place, les enquêteurs essaient de comprendre pourquoi les deux trains se sont percutés sur cette ligne au nord de Bari.

France 2

Des wagons qui se sont fracassés les uns contre les autres à plus de 100 km/h, il ne reste plus grand-chose à Corato, dans la région des Pouilles en Italie. Ce matin, mercredi 13 juillet, les secours étaient encore à la recherche des corps sans vie, coincés dans ces amas de tôle. Notamment celui d'un des deux conducteurs, porté disparu. Face à ce triste spectacle, les habitants de la région ne peuvent retenir leur émotion. 

"Ma réaction, c'est la colère" 

"Ma réaction, c'est la colère, ça ne devrait plus arriver ce genre d'accident", s'énerve cet italien. L'accident s'est produit sur un tronçon de 37 km entre deux gares, où il n'y a qu'une seule voie. Selon les premiers éléments de l'enquête, sur ce secteur, il n'existe aucun système de signalisation automatique. La régulation du trafic ferroviaire se fait donc par téléphone. Pour l'instant, les enquêteurs semblent donc privilégier la piste de l'erreur humaine. Aujourd’hui, l'Italie a plus de questions qu'elle n'a de réponses.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Collision frontale de deux trains près de la ville italienne d\'Andria, dans la région des Pouilles, le 12 juillet 2016
Collision frontale de deux trains près de la ville italienne d'Andria, dans la région des Pouilles, le 12 juillet 2016 (ITALIAN FIREFIGHTERS PRES/SIPA / ITALIAN FIREFIGHTERS PRESS / AGF)