Israël : flambée de violences dans les villes judéo-arabes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Israël-Palestine : crainte d'une guerre civile
Article rédigé par
F. Charuel - franceinfo
France Télévisions

Alors que des échanges de tirs ont eu lieu entre Israël et le Hamas, la situation se tend entre les communautés juive et arabe dans les villes mixtes.

Des centaines de salves de roquettes tirées par le Hamas d'un côté, des frappes aériennes d'Israël sur des cibles du groupe islamiste de l'autre : l'escalade s'est poursuivie au Proche-Orient, jeudi 13 mai. La surenchère belliqueuse est alimentée par les prises de parole des deux camps. "Nous continuons à frapper le Hamas tout en défendant nos citoyens", a assuré Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien. "Toute l'entité sioniste est à la portée des missiles de la résistance", a affirmé Fawzi Barhoum, le porte-parole du Hamas. 

La fraternité remplacée par la défiance 

Un autre front émerge, à l'intérieur même d'Israël. Au sein des villages mixtes, la tension entre communautés juive et arabe s'est exacerbée. Mercredi 12 mai au soir, un homme considéré comme étant arabe a été lynché par une foule brandissant des drapeaux israéliens. Si certains espèrent un retour au calme, d'autres avouent que la fraternité a laissé la place à la défiance. À Jish, ville judéo-arabe, les habitants ont chanté pour la paix, jeudi 13 mai. Un mince espoir, alors que le niveau de violence est très élevé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.