Soutien des footballeurs iraniens aux manifestations : "Ils ont été assez intelligents pour prendre position tous en même temps", estime un ancien dirigeant de l'équipe

Les footballeurs iraniens ont caché leur maillot sous une parka noire lors de l'hymne national, mardi 27 septembre, avant un match amical, en signe de protestation contre la répression des manifestations dans leur pays.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Comme l'ensemble de ses coéquipiers, le milieu de terrain iranien Milad Sarlak a gardé une parka noire sur son maillot pour écouter l'hymne national avant le match amical contre le Sénégal, le 27 septembre, en Autriche. (JAKUB SUKUP / AFP)

"C'est un acte plus que courageux", salue ce dimanche 2 octobre dans le "Club Info" de franceinfo Bamdad Mirzaei. L'ancien directeur des opérations de l'équipe de football d'Iran (2013-2018) réagit à l'initiative des joueurs qui ont apporté leur soutien aux manifestants dans leur pays en cachant leur maillot pendant leur hymne national, mardi 27 septembre, avant un match amical contre le Sénégal en Autriche. "Ils ont été assez intelligents pour prendre position tous en même temps", déclare-t-il en estimant qu'il sera difficile pour Téhéran de les sanctionner.

Depuis la mort de Mahsa Amini, le 16 septembre, suite à un contrôle de la police des moeurs, les manifestations se multiplient partout en Iran. Le mouvement de contestation contre le régime en place ne semble pas faiblir malgré la forte répression. Au moins 92 personnes seraient mortes depuis le début des manifestations, selon un dernier bilan de l'ONG Iran Human Rights, basée à Oslo,  publié ce dimanche.

franceinfo : Avez-vous trouvé l'acte des joueurs iraniens courageux ?

Bamdad Mirzaei, ancien dirigeant de l'équipe de football d'Iran : Ayant connu la plupart de ces gamins qui jouent aujourd'hui pour l'équipe nationale, je pense que 99% d'entre eux ont leurs enfants et leurs familles en Iran. Prendre position comme ça, surtout publiquement, devant les écrans, devant le monde, c'est un acte plus que courageux. Je pense qu'il n'y a pas eu plus d'impact que cela mais ils ont fait ce qu'ils avaient à faire. Les Iraniens voudraient que les footballeurs prennent des positions plus tranchées mais je pense qu'il est difficile de leur demander plus. Ce sont des gamins qui vivent en Iran. Je comprends leur situation.

Risquent-ils des sanctions, selon vous ?

Ils ont été assez intelligents pour prendre position tous en même temps. Il sera donc difficile d'évincer l'équipe toute entière, sinon la puissante FIFA serait capable d'aller jusqu'à exclure l'Iran de la Coupe du monde au Qatar. La compétition approchant maintenant à moins de 50 jours, avec en plus ce match extrêmement important politiquement contre les États-Unis, je ne pense pas qu'il y ait des sanctions pour eux. Mais tout est envisageable, je ne veux pas dire non.

Les choses seront peut-être différentes après la Coupe du monde ?

En Iran, on ne sait jamais. Par exemple, l'ancienne star internationale Ali Karimi, ancien du Bayern Munich et de Persepolis, le club le plus populaire en Iran, a été arrêtée avec sa famille parce qu'ils ont pris des positions très tranchées. On n'a plus de nouvelles depuis trois jours. Ayant vécu là-bas assez longtemps, c'est difficile de dire s'il peut y avoir des répercussions.

Quel peut être le poids du football sur la politique en Iran ?

C'est encore plus qu'en France, où le président de la République a fait capoter le départ de Mbappé au Real Madrid. En Iran, les joueurs de l'équipe nationale sont plus suivis sur les réseaux sociaux que certaines stars mondiales. L'impact est énorme. Les gens suivent le foot de façon très prononcée. Le derby iranien est connu comme l'un des derbies les plus chauds du monde avec plus de 100 000 personnes au stade et 50 000 en dehors du stade. C'est un vrai lien avec le peuple. Je pense que les footballeurs ont vraiment un poids aujourd'hui et leurs mots peuvent avoir des conséquences assez importantes dans la société.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Iran

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.