Inde : la détresse d'un père

Un père de nationalité française ne peut quitter l'Inde et n'a pas vu sa petite fille depuis six ans. En pleine séparation, il a été accusé par sa femme indienne d'avoir violé leur enfant. 

FRANCE 3

Le 15 juin 2012, l'affaire Pascal Mazurier fait la une de tous les médias indiens. Ce diplomate français a été arrêté et incarcéré. Son épouse indienne, mère de ses trois enfants, l'accuse de viol sur leur petite fille alors âgée de trois ans. Il faudra attendre cinq longues années pour qu'enfin Pascal Mazurier soit jugé et acquitté. Pourtant, sa situation reste bloquée. Il se dit soulagé parce qu'"un volet judiciaire se termine", mais regrette de ne pas avoir recupéré ses enfants.

Assigné à résidence 

Sa femme a fait appel, et depuis son acquittement en avril 2017, il n'a toujours pas le droit de quitter l'Inde ni de voir ses enfants. "Ma vie d'avant ne m'a pas été rendue", estime-t-il. "Mes enfants sont toujours loin de moi, et je n'ai pas revu ma fille depuis 2012, donc depuis six ans". Six ans que son avocate française se bat pour que Pascal Mazurier puisse enfin revoir ses enfants, et pour faire lever son assignation à résidence maintenue jusqu'à aujourd'hui. Le système judiciaire indien, l'un des plus lents au monde, permet au plaignant de faire durer une procédure autant qu'il le juge nécessaire. Pascal Mazurier ne sait pas quand il reverra ses enfants : il pourrait encore attendre des années avant son procès en appel. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Affaire Pascal Mazurier Inde
Affaire Pascal Mazurier Inde (FRANCE 3)