Cet article date de plus d'un an.

Des forêts et des hommes : en Inde, les ponts vivants de Meghalaya

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Des forêts et des hommes : en Inde, les ponts vivants de Meghalaya
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les forêts couvraient autrefois la moitié de la surface du globe, c'est moins de 10% aujourd'hui. En Inde, il existe une tribu qui construit des ponts vivants entre les arbres.

C'est une forêt subtropicale parmi les plus humides de la planète et donc parmi les plus luxuriantes. Elle s'étend sur des milliers de kilomètres carrés. Morningstar a 23 ans, son métier est unique au monde, il est en charge de l'entretien et de la construction de ponts naturels. Ce sont des immenses passerelles parfois suspendues à des dizaines de mètres de haut. Des chefs-d'œuvre architecturaux créés à partir de racines d'arbres vivantes simplement déplacées pour façonner ces ponts.

Des techniques uniques au monde

"Il faut au moins vingt ans pour que cela devienne un vrai pont. Un homme seul ne peut pas construire un pont comme ça, tout le monde doit s'impliquer génération après génération", explique Morningstar. Cet architecte funambule connaît presque chaque pont vivant de la région, il y a en a des centaines. Il perpétue des techniques uniques au monde. Ces ponts sont empruntés chaque jour par des centaines de personnes, les membres de la tribu Khasi qui vit dans cette forêt.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.