VIDEO. Retraites, TVA, taxe sur les hauts revenus : la Grèce abat ses dernières cartes

La Grèce présente à ses créanciers un ultime projet d'accord, lundi soir.

Les dirigeants de la zone euro sont réunis lundi 22 juin au soir, à Bruxelles, pour examiner en urgence de nouvelles propositions de la Grèce. Objectif : arracher un accord qui éviterait un défaut de paiement d'Athènes aux conséquences imprévisibles. Au menu : le recul de l'âge de la retraite, jusqu'ici tabou, et une hausse de la TVA sur le tourisme.

"Des améliorations"

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a donc transmis ses propositions, lundi, quelques heures avant ce sommet extraordinaire. Des pistes jugées encourageantes, mais pas encore suffisantes. "Il y a eu des améliorations même si tout n'est pas encore réglé", a estimé François Hollande à son arrivée à Bruxelles.

Pas de précipitation, toutefois. Le dialogue est renoué, mais il n'y aura probablement pas d'accord sur la table lundi soir. "Ce soir, il n'y aura pas de décision formelle, mais ça doit ouvrir la voie à un accord le plus vite possible", a également souligné le président français, François Hollande. Ce sommet a été convoqué face à l'impasse des négociations entre la Grèce et ses créanciers, UE et FMI, qui rapproche chaque jour un peu plus le pays du défaut de paiement.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, et l\'Espagnol Mariano Rajoy, au sommet extraordinaire de la zone euro, à Bruxelles, le 22 juin 2015.
François Hollande, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, et l'Espagnol Mariano Rajoy, au sommet extraordinaire de la zone euro, à Bruxelles, le 22 juin 2015. (EMMANUEL DUNAND / AFP)