VIDEO. Législatives : la Grèce va décider de son avenir

Dimanche, les Grecs éliront leurs députés. Le parti de la gauche radicale, Syriza, est donné grand favori. Le pays semble séduit par le discours de son leader, Alexis Tsipras.

FRANCE 3

Dix millions de Grecs sont appelés aux urnes demain, dimanche 25 janvier, pour les élections législatives. Le pays est à un tournant. Pour la première fois, les électeurs pourraient plébiscités la gauche radicale et le parti Syriza.

La formation présidée par Alexis Tsipras est donnée en tête avec trois à sept points d'avance. L'homme veut redresser une nation asphyxiée par quatre années d'austérité et de réformes imposées par Bruxelles. Son message : "Finie, la soumission ! Fini, le chantage !".

"Il nous faut du changement"

Dans les rues d'Athènes, les projets de Tsipras semblent avoir un bon écho. "Je crois qu'il nous faut du changement", confie un homme qui votera Syriza pour la première fois. "Je suis très en colère. On ne peut plus vivre en Grèce maintenant à cause de toutes ces réformes économiques", déclare une femme à France 3.

Le Premier ministre, Antonis Samaras, refuse de s'avouer vaincu d'avance. "Je crois qu'un électeur sur cinq est encore indécis, et ces gens viennent pour la plupart de nos rangs", assure-t-il.

Alexis Tsipras, lui, vise une large victoire, qui lui permettrait de renégocier la dette grecque après de l'Union européenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexis Tsipras, le leader du parti de gauche radicale Syriza, présente son programme, le 1er juin 2012, à Athènes (Grèce). 
Alexis Tsipras, le leader du parti de gauche radicale Syriza, présente son programme, le 1er juin 2012, à Athènes (Grèce).  (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)