Tensions en Méditerranée : la Turquie menace la France

Dans un discours télévisé, le président turc Erdogan s'en est pris à Emmanuel Macron lui recommandant de "ne pas chercher querelle à la Turquie". Paris avait soutenu la Grèce demandant un arrêt de la politique de confrontation d'Ankara (Turquie).

FRANCE 2

C'est une nouvelle étape dans le bras de fer entre la Turquie et la Grèce avec Paris au premier rang. Athènes veut acheter 18 avions Rafale à la France. Le pays se dotera aussi de quatre nouvelles fregates et 15 000 militaires supplémentaires. C'est le Premier ministre qui l'a officialisé à la télévision samedi 12 septembre. Une déclaration qui va encore faire monter la tension entre les deux pays.

"Monsieur Macron, vous n'avez pas fini d'avoir des ennuis avec moi"

Depuis plusieurs semaines, un navire turc prospecte en Méditerranée à la recherche de gisements de gaz. La Grèce accuse la Turquie d'effectuer ces recherches dans une zone qui lui appartient. La France soutient la Grèce et a d'ailleurs déployé des navires de guerre et des avions de chasse dans la région. Il y a deux jours, Emmanuel Macron s'est montré très sévère avec le président turc. "Le gouvernement du président Erdogan a aujourd'hui des comportements inadmissibles", a-t-il assuré.

Cette possible vente d'avions de la France à la Grèce risque d'accentuer la crise entre Paris et Ankara. Le président Erdogan a assuré au président français : "Monsieur Macron, vous n'avez pas fini d'avoir des ennuis avec moi. (...) Ne vous querellez pas avec le peuple turc", a-t-il menacé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d\'une conférence de presse, à Ankara, la capitale de la Turquie, le 24 août 2020.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse, à Ankara, la capitale de la Turquie, le 24 août 2020. (ADEM ALTAN / AFP)