Les Grecs "se félicitent que les contacts aient été renoués"

Alors que les chefs d'États et de gouvernements européens sont réunis lundi 22 juin à Bruxelles pour statuer sur le cas de la Grèce, Clément Le Goff, en direct d'Athènes, revient sur le sentiment des Grecs, qui manifestent devant leur Parlement.

FRANCE 2

"Les Grecs semblent à avoir pris goût au rassemblement", explique Clément Le Goff, évoquant "une nouvelle mobilisation" lundi 22 juin devant le Parlement grec, alors que les chefs d'États et de gouvernements européens sont réunis à Bruxelles pour statuer sur le cas de leur pays.

Les manifestants "se félicitent que les contacts aient été renoués, mais la grande majorité des Grecs reste silencieuse et attend patiemment le détail précis de ces mesures", précise le journaliste.

Deux puissances économiques qui échappent à l'impôt

L'envoyé spécial de France 2 revient par ailleurs sur le fait qu'il n'y ait rien dans les propositions grecques sur la taxation des armateurs ou de l'Église orthodoxe, deux puissances économiques qui échappent à l'impôt.

"En ce qui concerne les armateurs, leur régime fiscal est protégé par la Constitution (…). Quant à l'église, elle avait soutenu Alexis Tsipras avant son élection et l'État continue de salarier 10 000 prêtres orthodoxes", rappelle Clément Le Goff.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexis Tsipras, le Premier ministre grec, à Saint-Petersbourg (Russie), le 19 juin 2015.
Alexis Tsipras, le Premier ministre grec, à Saint-Petersbourg (Russie), le 19 juin 2015. (SERGEY GUNEEV / RIA NOVOSTI / AFP)