Les Grecs dans la rue contre les mesures d'austérité

En direct d'Athènes, Raphaële Schapira fait le point sur la situation en Grèce après l'allocution, mardi 14 juillet, d'Alexis Tsipras.

FRANCE 2

Mardi 14 juillet dans la soirée, en direct à la télévision, le Premier ministre grec a avoué ne pas croire en l'accord sur un plan d'aide à la Grèce. Alexis Tsipras a déclaré l'avoir conclu "pour éviter tout désastre au pays". Une position inconfortable pour Alexis Tsipras "qui va devoir faire voter des réformes qu'il a longtemps dénoncées", rapporte Raphaële Schapira. Pour cela, le Premier ministre grec va devoir s'appuyer sur l'opposition "car certains membres de son parti ont déjà fait savoir qu'ils voteraient contre ces mesures", poursuit la journaliste de France 2.

Un préavis de grève

Cette journée de mercredi s'annonce tendue au parlement, mais aussi dans la rue. "Les journaux grecs annoncent des années de plomb à venir en Grèce et des mesures explosives", détaille Raphaële Schapira. Les fonctionnaires ont déposé un préavis de grève de 24 heures "et deux rassemblements sont prévus aujourd'hui. Le premier aura lieu en fin de matinée devant le parlement", conclut l'envoyée spéciale à Athènes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexis Tsipras, lors d\'une interview sur la télévision publique grecque ERT, le 14 juillet 2015. 
Alexis Tsipras, lors d'une interview sur la télévision publique grecque ERT, le 14 juillet 2015.  (ANDREA BONETTI / PRIME MINISTER OFFICE / AFP)