LA PHOTO. L'artiste dissident Ai Weiwei, dans la peau d'un migrant à Lesbos

Peu après Noël, le féroce critique du régime de Pékin s'est rendu auprès des réfugiés affluant sur l'île grecque de Lesbos avec l'espoir de rallier l'Europe. Parti au contact des migrants, Ai Weiwei, autorisé à voyager depuis juillet, a posté une vidéo montrant l'arrivée sur les côtes d'un des milliers de canots chargés d'exilés. Il a aussi retweeté un appel aux dons en faveur des migrants.

L\'artiste chinois, âgé de 58 ans, a posté sur son compte Instagram plusieurs photos de ses rencontres avec les réfugiés, notamment au camp d\'enregistrement de Moria, ainsi qu\'avec les travailleurs humanitaires. Sa célébrité doit pouvoir, selon lui, améliorer le destin de ceux qui fuient conflits et misère. Un cliché le montre aussi sur l\'une des plages d\'arrivée brandissant un gilet de sauvetage d\'enfant, objet devenu symbole de l\'exode en cours, et de son bilan humain avec près de 700 personnes noyées, en majorité des enfants, dans la traversée entre la Turquie et la Grèce depuis janvier 2015. Plus de 800.000 migrants, en particulier des Syriens, Afghans et Irakiens, sont passés par les îles grecques de l\'Egée orientale cette année pour rallier l\'Europe occidentale. 
L'artiste chinois, âgé de 58 ans, a posté sur son compte Instagram plusieurs photos de ses rencontres avec les réfugiés, notamment au camp d'enregistrement de Moria, ainsi qu'avec les travailleurs humanitaires. Sa célébrité doit pouvoir, selon lui, améliorer le destin de ceux qui fuient conflits et misère. Un cliché le montre aussi sur l'une des plages d'arrivée brandissant un gilet de sauvetage d'enfant, objet devenu symbole de l'exode en cours, et de son bilan humain avec près de 700 personnes noyées, en majorité des enfants, dans la traversée entre la Turquie et la Grèce depuis janvier 2015. Plus de 800.000 migrants, en particulier des Syriens, Afghans et Irakiens, sont passés par les îles grecques de l'Egée orientale cette année pour rallier l'Europe occidentale.  (Instagram@aiww)
Sur l'île de Lesbos, Ai Weiwei avec, comme étendard, une couverture de survie L'artiste chinois, âgé de 58 ans, a posté sur son compte Instagram plusieurs photos de ses rencontres avec les réfugiés, notamment au camp d'enregistrement de Moria, ainsi qu'avec les travailleurs humanitaires. Sa célébrité doit pouvoir, selon lui, améliorer le destin de ceux qui fuient conflits et misère. Un cliché le montre aussi sur l'une des plages d'arrivée brandissant un gilet de sauvetage d'enfant, objet devenu symbole de l'exode en cours, et de son bilan humain avec près de 700 personnes noyées, en majorité des enfants, dans la traversée entre la Turquie et la Grèce depuis janvier 2015. Plus de 800.000 migrants, en particulier des Syriens, Afghans et Irakiens, sont passés par les îles grecques de l'Egée orientale cette année pour rallier l'Europe occidentale.