VIDEO. Sommet du G20 : Poutine part précipitamment

Pressé par les autres chefs d'État pour un règlement rapide de la crise ukrainienne, Vladimir Poutine a préféré quitter le sommet du G20 avant la fin officielle. Une équipe de France 2 fait le point. 

FRANCE 2

Le président russe a quitté le sommet du G20 à Brisbane (Australie) avant la fin, dimanche 16 novembre, visiblement trop bousculé par ses homologues pour sa gestion de la crise en Ukraine. Une violation du protocole que Vladimir Poutine a justifié par la fatigue : "Il y a 9 heures de vol jusqu'à Vladivostok et encore 9 heures jusqu'à Moscou. Ensuite, on doit retourner dans nos maisons et lundi reprendre le travail. Alors on mérite bien 4 ou 5 heures de sommeil", a-t-il déclaré.

Des menaces de plus en plus sérieuses

Les autres dirigeants tiennent des discours de plus en plus menaçants envers la Russie. "Si Vladimir Poutine poursuit dans cette voie, à violer les lois internationales, alors l'isolation de la Russie va continuer", a affirmé Barack Obama. De son côté, François Hollande n'est toujours pas décidé à livrer les navires de guerre Mistral à la Russie, malgré les menaces de Moscou de sanctions financières. "Je prendrai ma décision en dehors de toute pression, d'où qu’elles viennent. Et en fonction de deux critères, les intérêts de la France et l'appréciation que j'ai de la situation".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président russe Vladimir Poutine, le 3 septembre 2014, à Oulan-Bator (Mongolie).
Le président russe Vladimir Poutine, le 3 septembre 2014, à Oulan-Bator (Mongolie). (BYAMBASUREN BYAMBA-OCHIR / AFP)