Cologne : la tension est palpable avant l'ouverture du carnaval

Après les violences sexuelles attribuées en grande partie à des migrants le soir du Nouvel An, les autorités allemandes redoutent de nouveaux débordements.

A Cologne, en Allemagne, les mesures de sécurité ont été considérablement renforcées pour que le carnaval, qui s'est ouvert ce 4 février, reste une fête. Les habitants ont déferlé par milliers dans le centre-ville, costumés et joyeux. Le premier jour de carnaval est ici le jour des femmes. Certaines se disent sur leurs gardes, choquées par ce qu'elles ont vu le 1er janvier. "Ce n'est pas comme d'habitude. Même si on essaie d'en rigoler entre nous, on est quand même sur nos gardes", confie une femme.

Deux mille policiers mobilisés

Deux mille policiers quadrillent les rues, soit trois fois plus que d'habitude. Les autorités allemandes s'étaient vu reprocher un certain laxisme le 1er janvier dernier. Le carnaval de Cologne fait figure de test dans cette région, qui a accueilli 250 000 migrants en un an. Près de 1,5 million de personnes sont attendues pour le carnaval.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des femmes costumées devant un \"point sécurité\" pour les femmes pour le carnaval de Cologne (Allemagne) le 3 févrizer 2016. 
Des femmes costumées devant un "point sécurité" pour les femmes pour le carnaval de Cologne (Allemagne) le 3 févrizer 2016.  (WOLFGANG RATTAY / REUTERS)