Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Une trentaine de policiers blessés dans des violences à Belfast

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Des affrontements ont éclaté entre jeunes protestants unionistes et jeunes catholiques républicains, en marge d'une nouvelle manifestation contre la décision d'ôter le drapeau britannique de l'hôtel de ville.

Une trentaine de policiers nord-irlandais ont été blessés samedi 12 janvier, lors d'affrontements entre jeunes unionistes et jeunes nationalistes à Belfast, en Irlande du Nord (Royaume-Uni), en marge d'une nouvelle manifestation contre la décision d'ôter le drapeau britannique de l'hôtel de ville.

Les incidents ont éclaté lorsque les manifestants unionistes ont traversé le secteur catholique de Short Strand après un rassemblement dans le centre de Belfast pour le retour de l'Union Jack. Les nationalistes, partisans d'une Irlande réunifiée, ont lancé des balles de golf et des pierres dans leur direction. Les policiers, appuyés par des hélicoptères, ont fait usage de canons à eau et ont tiré avec des balle en caoutchouc. Ils ont essuyé des jets de pierres. Vingt-neuf policiers au moins ont été touchés, dont quatre ont dû être hospitalisés.

En décidant, début décembre, de ne plus faire flotter l'Union Jack que dix-sept jours par an sur l'hôtel de ville, le conseil municipal de Belfast a ravivé les tensions en Irlande du Nord. Depuis 1906, les couleurs britanniques étaient hissées chaque jour sur le "City Hall". Depuis cette décision controversée, Belfast vit au rythme des violences les plus graves depuis l'accord d'avril 1998 entre les nationalistes catholiques et les protestants fidèles à la Couronne britannique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.