Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Suède : branle-bas de combat

La neutralité fait partie de l’ADN des Suédois, mais face aux menaces russes, le gouvernement a réinstauré un service militaire et se rapproche des troupes de l’OTAN. Un reportage du magazine "Avenue de l'Europe".

Dédain pour l’Europe de la part de Donald Trump, attentats terroristes, cyberattaques contre des organismes vitaux, départ de l’allié britannique, montée en puissance de la Russie... Face à ces nouvelles menaces, les Etats membres de l’Union européenne tentent de mettre les bouchées doubles pour créer une véritable défense européenne. 

La neutralité fait partie de l’ADN des Suédois mais face aux menaces russes, le pays vient de changer radicalement de position. Le gouvernement suédois a réinstauré un service militaire sur la base du volontariat et se rapproche des troupes de l’OTAN (dont la Suède ne fait pas partie). Le vieux concept de "défense totale" (avec la participation de la population civile) datant de la guerre froide fait même son retour : c'est la doctrine du ministre en charge des armées.

La fin de la neutralité suédoise ?

Ici, on se sent très proche des Baltes et de leurs inquiétudes. En pleine mer Baltique, à portée des missiles de l'enclave russe de Kaliningrad, l'île de Gotland est en première ligne. Ses abris antiatomiques ont été remis en service et on y distribue des kits de survie à la population. L’île n’est pas dans le déni mais dans l’action. Son régiment a été reformé, et il lui arrrive même de s'entraîner sous le regard de hauts gradés américains de l'OTAN...

Un reportage de Frédérique Maillard-Laudisa et Denis Bassompierre diffusé dans le magazine "Avenue de l'Europe" le 14 mars 2018.

Avenue de l\'Europe. Suède : en route vers la remilitarisation
Avenue de l'Europe. Suède : en route vers la remilitarisation (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)