VIDEO. Prestations sociales : les Etats européens décideront

Une offensive de la Cour européenne de justice entend limiter le tourisme social. Il s'agit de citoyens de l'Union qui s'installeraient dans les pays les plus riches dans le seul but de bénéficier de l'aide sociale. 

FRANCE 2

Bémol de taille dans le principe de la libre circulation des citoyens au sein de l'Europe : la Cour de justice européenne a décidé que les personnes qui quitteront un pays européen pour un autre dans le seul but de bénéficier de prestations sociales ne pourront plus se prévaloir de ce droit. Un pays pourrait donc refuser de verser des aides sociales s'il considère que le demandeur ne cherche pas à s'intégrer dans le pays, n'y travaille pas, ou ne dispose pas de ressources suffisantes.

David Cameron satisfait de cette décision

Cette décision répond aux poussées europhobes des dernières élections européennes, notamment au Royaume-Uni. Le Premier ministre David Cameron a d'ailleurs aussitôt réagi : "C'est une décision bienvenue qui va dans la bonne direction car le droit d’aller travailler dans un autre pays de l'Union ne doit pas être sans contrepartie. Il doit y avoir des règles pour limiter les prestations sociales. C'est une bonne nouvelle", a-t-il déclaré au micro de France 2. Les principaux partis europhobes ou d'extrême droite européens se sont félicités de cette décision, mais également l'Allemagne qui fait face à sa plus grosse vague d'immigration depuis les années 90. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT