Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Le récit du braquage du fourgon de diamants à Bruxelles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Fracnetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Des hommes lourdement armés et déguisés en policiers ont mené un assaut spectaculaire lundi soir sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles, où ils ont dérobé 37 millions d'euros de diamants. Un des plus importants braquages de ces dernières années.

C'est l'un des plus importants braquages de ces dernières années. Des hommes lourdement armés et déguisés en policiers ont mené un assaut spectaculaire, lundi 18 février au soir, sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles (Belgique). Ils ont dérobé un "coffre de diamants", indique le correspondant de France 2 à Bruxelles, François Beaudonnet, que les diamantaires estiment à 37 millions d'euros. Ine Van Wymeersch, substitut du procureur du roi, a fait le récit de l'attaque lors d'une conférence de presse, mardi 19 février

Juste avant 20 heures, deux véhicules noirs équipés de gyrophares bleus ont "forcé la clôture d'un chantier" et ont pénétré sur le tarmac, a-t-elle raconté. Ils se sont arrêtés devant un fourgon de transport de fonds, au pied d'un avion qui s'apprêtait à décoller avec des passagers à bord. Quatre hommes armés de fusils mitrailleurs, encagoulés et vêtus d'uniformes de policiers, sont sortis de chaque véhicule, soit huit hommes au total. Le pilote, le co-pilote et les transporteurs de la société Brink's ont été braqués, mais aucun coup de feu n'a été tiré et personne n'a été blessé. "Les auteurs ont forcé les portes de la zone de chargement de l'avion et ont sorti probablement 120 colis", selon la substitut ."L'avion n'est pas parti et les passagers présents n'ont rien vu", a-t-elle ajouté.

Après l'attaque, qui n'a duré que cinq minutes, les deux véhicules ont pris la fuite "à très grande vitesse (...) par le même trou dans la clôture". Un des véhicules utilisés par les braqueurs a été retrouvé incendié non loin de l'aéroport. "Ce n'est pas un braquage au hasard. Il était bien préparé, c'était des professionnels", a souligné Ine Van Wymeersch. Le parquet n'a pas précisé la valeur du butin, mais a indiqué qu'"il s'agirait principalement de diamants".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.