VIDEO. Le pape dresse les maux de la curie

Le pape a été très sévère avec la curie, le gouvernement de l'Église, dans un discours prononcé lundi 22 décembre.

France 3
Les cardinaux de Rome ne s'attendaient pas à un tel réquisitoire. Le pape François a sévèrement critiqué le haut clergé, lundi 22 décembre. En ligne de mire : la curie, le gouvernement de l'Église. "Il a fait une sorte de catalogue des maladies qui selon lui affectent le gouvernement de l'Église", explique Mathilde Auvillain, correspondante de France 24 à Rome.
 
Le pape se sent parfois anticlérical
 
Parmi elles: l’Alzheimer spirituelle, la schizophrénie existentielle, l'exhibitionnisme mondain ou la fossilisation mentale. "Le pape a lui-même avoué qu'il se sent parfois anticlérical", poursuit la journaliste. 
 
Depuis son élection, il n'a jamais épargné les prêtres, les religieux et les cardinaux. Malgré ces crispations, le pape François poursuit sans relâche cette mission qu'il s'est fixée. "Une Église pauvre pour les pauvres", rapporte la reporter.
Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François adresse ses voeux à la Curie romaine, au Vatican, le 22 décembre 2014.
Le pape François adresse ses voeux à la Curie romaine, au Vatican, le 22 décembre 2014. (ANDREAS SOLARO / AFP)