VIDEO. Évasion fiscale au Luxembourg : Juncker contre-attaque

Après les révélations sur les pratiques fiscales du Luxembourg dont il était le Premier ministre, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s'est expliqué.

France 2

Des révélations qui le murent dans le silence. A la suite des accords secrets dévoilés entre le Luxembourg et plusieurs multinationales cherchant à payer moins d'impôts, Jean-Claude Juncker s'était retrouvé déstabilisé. Il a toutefois contre-attaqué ce mercredi 12 novembre devant le Parlement européen.

"Je ne m'excuse pas pour ce que j'ai pu faire pour mon pays", a notamment déclaré le président de la Commission européenne, avant de préciser : "Évidemment, politiquement, je suis responsable pour tout ce qui est fait dans l'administration fiscale ou une autre administration luxembourgeoise".

"Lutter contre l'évasion fiscale"

Sous les applaudissements et les huées, l'ex-Premier ministre du Luxembourg fait une promesse solennelle étonnante : "la Commission que j'ai l'honneur de présider va lutter contre l'évasion fiscale. Le devoir d'action consiste à faire avancer la fiscalité et l'harmonisation fiscale en Europe. Je le ferai, n'en doutez pas".

Le plus dur attend donc Jean-Claude Juncker : comme l'indique le journaliste de France 2 François Beaudonnet, "les cinq années de mandat seront jugées à l'aune de ce qu'il fera pour lutter contre l'évasion fiscale" .

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker participe à un meeting du parti conservateur allemand CDU, le 5 avril 2014, à Berlin (Allemagne).
Le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker participe à un meeting du parti conservateur allemand CDU, le 5 avril 2014, à Berlin (Allemagne). (MARKUS SCHREIBER/AP/SIPA)