Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo En Belgique, une centaine de volontaires pour tester une prison

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

L'établissement de Beveren, dans le nord du pays, doit prochainement ouvrir. En attendant, un test grandeur nature a été réalisé avec le concours de volontaires. 

Passer deux jours en prison, histoire de la tester. Une centaine de volontaires ont accepté d'endosser le rôle d'un détenu pendant 48 heures, deux semaines avant la mise en service de l'établissement de Beveren, dans le nord de la Belgique. Avocats, magistrats, surveillants, journalistes... Les profils de ces candidats sont variés. Il y a même le directeur de l'administration pénitentiaire du pays.

Menottes aux poignets, les détenus arrivent dans la nouvelle prison. L'établissement est moderne mais le confort est spartiate. "Même si c'est un jeu, c'est très réaliste et donc les personnes emprisonnées aujourd'hui sont considérées comme de vrais détenus", explique Laurent Sempot, porte-parole de la prison.

Les lieux sont truffés d'électronique et de caméras de surveillance. Pourtant, tout n'est pas encore au point. "Hier, on s'est rendu compte qu'une porte s'était ouverte automatiquement alors qu'elle n'aurait pas dû. Un 'détenu' a pu sortir", précise Els Van Herck, responsable technique. Le soir venu, tous les détenus volontaires s'endorment. Le lendemain, ils se réveilleront encore en prison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.