Cinquième vague du Covid-19 : quelles sont les règles pour voyager chez nos voisins européens à l'occasion des fêtes de fin d'année ?

Plusieurs pays européens, tels que l'Italie ou le Portugal, ont récemment décidé d'imposer un test négatif à tous les voyageurs européens, même les personnes présentant un schéma vaccinal complet. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Des passagers à l'aéroport de Fiumicino à Rome (Italie), le 11 novembre 2021.  (BARIS SECKIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'annonce a été faite jeudi 16 décembre dans la soirée, à l'issue d'une première journée du sommet du Conseil européen, à Bruxelles. La France "n'envisage pas de mettre en place de tests" de dépistage du Covid-19 pour les voyageurs vaccinés venant d'autres pays de l'Union européenne, a déclaré Emmanuel Macron. Une décision aux antipodes de choix faits par certains Etats-membres de l'Union européenne, comme l'Italie, la Grèce ou le Portugal. Ces derniers imposent désormais aux voyageurs européens, même vaccinés, de présenter un test négatif en arrivant sur leurs territoires.

A l'approche des fêtes de fin d'année, quelles sont les règles en vigueur pour pouvoir se rendre dans les pays européens voisins de la France ? Tour d'horizon.

Des "motifs impérieux" pour le Royaume-Uni

Dès samedi, il faudra justifier d'un "motif impérieux" pour venir du Royaume-Uni ou s'y rendre, que vous soyez vacciné ou non, ont annoncé les autorités françaises. En cause : la forte progression du variant Omicron outre-Manche. En 24 heures mercredi, les autorités sanitaires britanniques ont recensé 78 610 nouveaux cas de contamination au Covid-19, un record depuis le début de la pandémie. "Selon les propres termes du gouvernement britannique, le Royaume-Uni va se confronter à un raz de marée lié au variant Omicron dans les prochains jours", a justifié Paris.

Ces motifs impérieux "ne permettront pas de se déplacer pour raisons touristiques ou professionnelles", a prévenu le gouvernement. Les raisons justifiant un voyage au Royaume-Uni peuvent être un droit de garde d'enfant, le décès d'un membre de la famille directe, une convocation judiciaire ou administrative, ou encore le fait de travailler dans le secteur des transports terrestres, maritimes et aériens. La liste de tous les "motifs impérieux" est disponible ici.

Les personnes vaccinées se rendant au Royaume-Uni doivent, au passage de la frontière, présenter le résultat d'un test négatif de moins de 48 heures et remplir le Formulaire de localisation du passager (PLF). Elles doivent également apporter la preuve d'achat d'un test PCR à réaliser au plus tard deux jours après l'arrivée sur le territoire (la liste des fournisseurs est disponible sur ce lien). Ces voyageurs devront s'isoler à leur arrivée jusqu'à l'obtention du résultat de leur test PCR, sous réserve que celui-ci soit négatif. En cas de résultat positif, ils devront s'isoler pour un période de 10 jours. Les tests antigéniques ne sont pas acceptés, prévient France Diplomatie.

Pour les personnes non vaccinées, en parallèle de la présentation du résultat d'un test négatif de moins de 48 heures et du formulaire en ligne, elles sont dans l'obligation de réserver, avant le départ, deux tests à réaliser aux deuxième et huitième jour de l'arrivée sur le territoire. La preuve d'achat doit être présentée au passage de la frontière. Enfin, elles doivent respecter une période d'isolement de 10 jours à l'arrivée, qui peut être effectuée au domicile ou à l'hôtel.

Des règles variables en Belgique

Les autorités belges demandent également aux voyageurs de remplir un Formulaire de localisation du passager (PLF) avant leur entrée sur le territoire, si ces personnes prévoient un séjour de plus de 48 heures en Belgique.

Les autres mesures sanitaires varient selon la région française de départ, celles-ci étant classées par code couleur selon leur situation épidémiologique. Ainsi, comme le précise le site Info-Coronavirus, la Guadeloupe, la Guyane, Saint-Martin ou encore Mayotte sont classées orange. L'ensemble de l'Hexagone ainsi que la Polynésie française, la Martinique ou encore la Réunion sont en "rouge", c'est-à-dire des régions "où les individus sont à haut risque d'infection".

Les voyageurs issus de régions "orange" sont exemptées de test PCR ou de quarantaine, "avec ou sans certificat Covid", expliquent les autorités belges. Les personnes arrivant de zones "rouges" doivent réaliser un test PCR dans les trois jours précédant leur arrivée sur le territoire belge, puis un autre dépistage (également PCR) le septième jour après leur entrée en Belgique. "Les voyageurs en possession d'un certificat de vaccination ou d'un certificat de rétablissement n'ont pas besoin d'être mis en quarantaine ou de subir des tests", précise le gouvernement.

Celui-ci précise que les voyageurs non vaccinés et n'ayant pas de preuve de guérison du Covid-19 devront s'isoler pendant dix jours s'ils se rendent dans la région de Bruxelles-Capitale. La quarantaine pourra être réduite à sept jours en cas de test négatif ce jour-là.

Un pass sanitaire pour entrer en Allemagne

Pour se rendre en Allemagne depuis la France, tous les voyageurs âgés de plus de 12 ans devront présenter "un justificatif sanitaire valide" : un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures ; une preuve de guérison du Covid-19 ou un certification de vaccination complète "réalisée il y a plus de 14 jours", précise le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Il vous est possible de présenter le QR code européen ou le certificat en version papier. Les autorités allemandes ont précisé par la suite que les voyageurs non vaccinés en provenance de France seraient soumis à une période de quarantaine.

Si vous voyagez en avion, il vous est recommandé de contacter votre compagnie aérienne en amont, certaines exigeant des tests PCR plutôt qu'antigéniques avant l'embarquement. Dans tous les cas, le test doit impérativement être fait avant d'entrer en Allemagne.

En Italie, un test négatif obligatoire pour tous

Comme pour la Belgique ou le Royaume-Uni, les personnes se rendant en Italie doivent remplir un formulaire de traçabilité disponible ici.

Les autorités sanitaires italiennes ont également annoncé de nouvelles mesures sanitaires ces derniers jours à l'attention des voyageurs. Depuis jeudi et jusqu'au 31 janvier, tous les voyageurs de plus de six ans arrivant d'un Etat-membre de l'Union européenne doivent présenter, au départ, un test négatif de dépistage du Covid-19. Il peut s'agir d'un test antigénique réalisé dans les 24 heures, ou d'un test PCR réalisé dans les deux jours précédant le voyage. Cette règle concerne ainsi les personnes non vaccinées comme vaccinées.

Les personnes n'ayant pas de schéma vaccinal complet devront obligatoirement s'isoler pendant cinq jours à leur arrivée en Italie, en parallèle de la présentation d'un test négatif.

Plusieurs catégories de voyageurs sont exemptées de ces nouvelles mesures, précise France Diplomatie. Il s'agit notamment de personnes effectuant un séjour de moins de 120 heures en Italie "pour un motif professionnel, sanitaire ou d'urgence absolue", de travailleurs frontaliers, ou encore de personnes transitant par l'Italie pendant moins de 36 heures.

Localisation et pass sanitaire pour l'Espagne

Les voyageurs français souhaitant se rendre en Espagne par avion ou par bateau doivent eux aussi remplir un formulaire.

Comme le précise le Quai d'Orsay, la France est considérée comme une zone "à risque" par les autorités sanitaires espagnoles. Les personnes arrivant de France par voie aérienne, terrestre ou maritime devront présenter l'un des justificatifs suivants : un certificat de vaccination complète depuis au moins deux semaines, un test antigénique négatif de moins de 48 heures ou un test PCR négatif de moins de 72 heures, un certificat de guérison du Covid-19 de moins de six mois ou le certificat Covid numérique européen.

Les voyageurs de moins de 12 ans, en transit aérien, les travailleurs transfrontaliers ou résidents de la zone frontalière pour des déplacements proches de leur domicile, entre autres, n'ont pas à présenter de justificatif pour se rendre en Espagne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Union européenne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.