Emploi : quels contrôles pour les travailleurs détachés ?

Dans le secteur de la construction, le recours aux travailleurs détachés est très élevé. Ils sont officiellement 230 000 mais seraient plus du double.

France 2

Thierry Dabée et son collègue sont inspecteurs du travail et vont de chantier en chantier. La mission du jour, contrôler les travailleurs détachés sur un chantier d'habitation qui a sous été sous-traité à une entreprise bulgare. Chacun son rôle, le premier inspecteur va éplucher tous les documents, contrat du sous-traitant, fiches de paye, relevé horaire. Un à un, les 23 ouvriers bulgares sont convoqués. Dès le premier interrogatoire, les inspecteurs constatent déjà plusieurs entorses au droit du travail français. 

Des règles peu respectées

Pour bénéficier du statut de travailleur détaché, il ne faut pas être employé en permanence en France. Après interrogatoire du chef de chantier, Thierry Dabée constate que l'entreprise effectue des missions depuis plus de deux ans sur le sol français. Sans interruption. Pour tromper l'Etat, elle a même ouvert une filiale en France, en réalité une coquille vide. Aujourd'hui 300 000 travailleurs détachés travailleraient illégalement en France. D'autres respectent les règles, ils sont 230 000.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rangoun, poumon économique de la Birmanie, est passée, en quelques années, d\'un statut de ville figée dans le temps à celui de ville en mouvement, où les chantiers pullulent. Ici, le 24 septembre 2015.
Rangoun, poumon économique de la Birmanie, est passée, en quelques années, d'un statut de ville figée dans le temps à celui de ville en mouvement, où les chantiers pullulent. Ici, le 24 septembre 2015. (YE AUNG THU / AFP)