Pays-Bas : la justice perd temporairement la trace de 700 porteurs de bracelet électronique à cause d'un bug informatique

Toutes les personnes munies d'un bracelet électronique aux Pays-Bas ont disparu des écrans de contrôle de la justice pendant plusieurs heures, jeudi. Certains individus ont été arrêtés et incarcérés d'urgence par la police.

Photo d\'illustration d\'un bracelet électronique mis en place au domicile d\'un condamné à Belfort (Territoire de Belfort), le 17 février 2014.
Photo d'illustration d'un bracelet électronique mis en place au domicile d'un condamné à Belfort (Territoire de Belfort), le 17 février 2014. (MAXPPP)

Branle-bas de combat au sein du ministère néerlandais de la Justice. Il a perdu la trace de 700 porteurs de bracelet électronique, jeudi 9 mai, après un bug technique lié à "la mise à jour de logiciel". "Une panne est survenue dans les échanges de données du système de surveillance des bracelets électroniques", peut-on lire dans un communiqué (en hollandais) publié sur le site du gouvernement. 

Résultat : certains individus "ont pu, pendant un certain temps, aller et venir comme bon leur semblait", rapporte RTL NieuwsPar souci de prévention, une partie des porteurs de bracelet électronique ont été arrêtés et incarcérés d'urgence par la police. "Les victimes et leurs proches ont été informés le plus rapidement possible", ajoute le gouvernement qui indique également que le problème a été corrigé. D'importants efforts sont fournis afin de stabiliser de nouveau le système à 100%."

Ce n'est pas tout : une autre panne de réseau de l'opérateur de communication Tele2 a rendu injoignables pendant des heures, vendredi, les centres d'appel du ministère de la Justice des Pays-Bas. Mais selon RTL Nieuws, cela n'a rien à voir avec la panne du système de surveillance des bracelets électroniques.