Près de 3 700 migrants secourus en Méditerranée

Chaque jour ou presque, des migrants tentent de traverser la Méditerranée pour commencer une nouvelle vie. Samedi 2 mai, 3 700 ont échappé à la mort grâce à la marine italienne et française.

France 3

Mains tendues, ils supplient les secouristes de mettre fin à leur calvaire. Ils sont marocains, soudanais, érythréens, et ils tentent tous de sauver leur peau. "Un par un", crient les gardes-côtes italiens, qui craignent que l'embarcation ne chavire. Les migrants, dont des femmes et des enfants, sont épuisés par la traversée.

L'Italie a dû porter secours, samedi 2 mai, à près de 3 700 migrants. C'est un des chiffres les plus élevés de ces dernières années. Un navire français est venu renforcer le dispositif européen Triton.

"On a eu très peur de mourir"

Tous fuyaient leur pays et rêvaient de rejoindre l'Europe. "En Libye, on a été maltraités, humiliés. On a eu très peur de mourir, on était heureux d'être sauvés", assure notamment un migrant au micro de France 3.

Après un mois d'avril particulièrement meurtrier, l'Europe a débloqué des fonds exceptionnels qui ont rendu possible l'opération de sauvetage de samedi. Les ONG les jugent toutefois insuffisants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des garde-côtes italiens viennent en aide à un bateau de migrants au large de la Sicile, le 2 mai 2015. 
Des garde-côtes italiens viennent en aide à un bateau de migrants au large de la Sicile, le 2 mai 2015.  (GUARDIA COSTIERA)