Une ONG espagnole sauve 59 migrants, l'Italie lui refuse l'accès à ses ports

"Ils peuvent oublier l'idée de rejoindre un port italien", a affirmé Matteo Salvini, samedi.

Le navire humanitaire \"Open Arms\" navigue en Méditerranée, le 31 janvier 2018.
Le navire humanitaire "Open Arms" navigue en Méditerranée, le 31 janvier 2018. (ALKIS KONSTANTINIDIS / REUTERS)

Une ONG espagnole a annoncé, samedi 30 juin, avoir secouru en Mediterranée 59 migrants en provenance de Libye. Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a aussitôt prévenu qu'ils était hors de question qu'ils accostent dans un port italien. "Malgré les obstacles, nous continuons à protéger la vie de gens invisibles", a dit l'association Proactiva Open Arms, disant que son navire se dirigeait vers "un port sûr".

Selon Matteo Salvini, le bateau de Proactiva Open Arms avait atteint l'embarcation des migrants avant les gardes-côtes libyens à l'intérieur de la zone de secours libyenne. "Le port le plus proche est Malte, l'organisation et le pavillon sont espagnols : ils peuvent oublier l'idée de rejoindre un port italien", a-t-il déclaré. La veille, il avait prévenu que les ports italiens seraient fermés "tout l'été" aux ONG qui secourent les migrants en Méditerranée.

Malte accuse l'Italie de mentir

Le ministre maltais de l'Intérieur, Michael Farrugia, a contesté la version des faits exposée par Matteo Salvini, affirmant que les migrants avaient été secourus dans une zone située entre la Libye et le port italien de Lampedusa. "Arrêtez de répandre des informations inexactes en désignant Malte sans aucune raison", a-t-il déclaré sur Twitter.