Migrants : le bébé Mercy, à l'origine de la chanson de l'Eurovision, a été retrouvé

Le 12 mai prochain, le duo "Madame Monsieur" représentera la France à l'Eurovision. Leur chanson, "Mercy", est inspirée de la naissance d'un bébé du même nom, l'an dernier, sur un bateau humanitaire. L'enfant, nigérian, et sa mère, ont été retrouvés par les journalistes de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

"Ce n'est pas facile de retrouver la trace de migrants, parce qu'une fois arrivés sur le sol européen, sur le sol italien, ils s'évanouissent dans la nature", raconte le journaliste François Beaudonnet depuis Rome (Italie). "Dans le cas de Mercy et de sa maman, nous avons même cru un instant qu'elles étaient arrivées en Allemagne", poursuit-il. Il y a quelques jours, le journaliste a appris que mère et fille étaient restées en Sicile, près de Catane. Mercy est née en mars 2017 à bord du navire humanitaire "l'Aquarius", sa mère, originaire du Nigeria, ayant fui son pays. Mais depuis sa naissance, le monde avait perdu sa trace.

Un appel à l'aide

Sa mère, Taiwo, ignorait donc que le groupe français Madame Monsieur avait écrit une chanson inspirée de la naissance de son enfant. Une chanson que le duo interprétera bientôt à l'Eurovision. "C'est très joli, je prie Dieu que cette chanson soit une réussite et que grâce à cela on puisse m'aider", déclare-t-elle. Car c'est bien un appel à l'aide que lance aujourd'hui la mère de Mercy. Elle vit, avec l'enfant, dans le plus grand centre de réfugiés d'Europe. "Je remercie Dieu d'être en vie avec Mercy", s'émeut Taiwo, qui espère que la chanson de Madame Monsieur lui permettra de quitter enfin le centre de réfugiés. "Je n'ai absolument personne et je veux que mon bébé arrête de souffrir, ici dans ce camp".

Le JT
Les autres sujets du JT
La petite Mercy, bébé qui a inspiré la chanson que la France présentera lors de l\'Eurovision, par le biais du duo \"Madame Monsieur\".
La petite Mercy, bébé qui a inspiré la chanson que la France présentera lors de l'Eurovision, par le biais du duo "Madame Monsieur". (FRANCE 2)