Migrants : la situation se complique à Kos

Depuis le début de l'année, 222 000 migrants sont arrivés en Europe par la mer.

FRANCE 2

La tension monte sur la petite île de Kos. Alors que depuis le début de l'année, 222 000 migrants sont arrivés en Europe par la mer, plus de la moitié ont débarqué en Grèce. Conséquence : sur l'île de Kos, les autorités sont débordées.

"Je veux partir, je ne veux pas rester en Grèce"

Syriens, Irakiens ou Afghans, ils seraient désormais 7 000 migrants sur cette petite île. Un afflux que la ville de 30 000 habitants n'arrive pas à gérer.
 
Des heurts ont même éclaté, mardi 11 août, avec les forces de l'ordre. "Je n'ai pas d'argent, s'il vous plait aidez-moi. Je veux partir, je ne veux pas rester en Grèce. Je veux partir en Europe. Je suis Syrienne. Nous avons de gros problèmes", clame une migrante, qui attend son laisser-passer. Comme elle, ils sont des milliers à faire la queue pour obtenir le fameux document. Malheureusement, ils devront encore attendre, sous la chaleur et dans des conditions sanitaires très précaires. Une situation qui alimente un peu plus les tensions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier grec tente de disperser des centaines de migrants à l\'aide d\'un extincteur, alors que ceux-ci étaient attroupés pour effectuer des démarches administratives, le 11 août 2015, sur l\'île de Kos, en Grèce.
Un policier grec tente de disperser des centaines de migrants à l'aide d'un extincteur, alors que ceux-ci étaient attroupés pour effectuer des démarches administratives, le 11 août 2015, sur l'île de Kos, en Grèce. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)