Migrants : l'autre visage de l'Allemagne

Chacun garde en mémoire les images de la générosité des Allemands accueillant les réfugiés, mais il existe aussi une autre Allemagne, plus sceptique, voire méfiante.

FRANCE 2

Le bâtiment, un ancien foyer de travailleurs, est vide depuis des années. Il doit bientôt accueillir 168 réfugiés, mais dans ce quartier de Dresde, ville à l'est de l'Allemagne, beaucoup de riverains n'en veulent pas. Une manifestation a été organisée par le NPD, le parti néonazi allemand. Très vite, la colère éclate. C'est le noyau dur des sympathisants d'extrême droite ultranationalistes.

L'influence des néonazis grandit

Dans ces quartiers populaires de Dresde, ils sont minoritaires, mais leur influence grandit. Ici, 10% des habitants sont au chômage, logés pour beaucoup dans des appartements subventionnés. La part des étrangers, elle, n'est que de 1%.

Le soir, un conseil de quartier doit discuter du futur centre d'accueil pour les réfugiés. La police est venue, car les néonazis ont bien l'intention de s'inviter dans les débats. À l'intérieur, la réunion se déroule dans le calme. Un incident à lieu. Mais au final, les élus de quartier approuvent à une écrasante majorité l'ouverture de ce centre pour réfugiés. Néanmoins, à voir les visages à la sortie de la salle, beaucoup dans le public ne semblent pas d'accord.

Le JT
Les autres sujets du JT