Migrants : des sanctions contre les pays européens qui refusent les quotas ?

Au sein du pouvoir allemand, certains réclament des sanctions financières contre la Hongrie et la Slovaquie. Angela Merkel doit calmer le jeu.

FRANCE 2

Face à la crise des migrants, l'Allemagne fait face et s'exaspère devant l'attitude de certains pays. Ce mardi 15 septembre, dans la matinée, le ministre de l'Intérieur s'est exprimé à la télévision allemande. Dans son viseur : la Hongrie et la Slovaquie. "Ce sont souvent des pays qui reçoivent beaucoup de fonds de l'UE. Et comme le proposait M. Juncker - et je trouve cela une bonne idée -, on pourrait leur donner moins d'argent", a lancé Thomas de Maizière.

Merkel tiraillée entre l'Europe et son propre pays

Puis, au Parlement, le vice-chancelier Sigmar Gabriel a été encore plus vif : "L'Allemagne ne va pas jouer le rôle de tiroir-caisse de l'Europe. Tout le monde est prêt à participer quand il s'agit de toucher de l'argent, mais quand il s'agit de prendre ses responsabilités, il n'y a plus personne".

Angela Merkel s'est montrée plus conciliante : "Je crois que nous devons retrouver un esprit européen et je ne souhaite pas que nous y arrivions avec des menaces". "La chancelière calme le jeu sur la scène européenne. Elle va aussi devoir le faire dans son propre pays", conclut Amaury Guibert, journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande Angela Merkel s\'exprime lors d\'une conférence de presse à Bruxelles (Belgique), le lundi 13 juillet 2015.
La chancelière allemande Angela Merkel s'exprime lors d'une conférence de presse à Bruxelles (Belgique), le lundi 13 juillet 2015. (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)