Migrants : apaisement entre Emmanuel Macron et Giuseppe Conte

Emmanuel Macron a rencontré son homologue italien vendredi 15 juin pour évoquer notamment la question de l'accueil des migrants. Les deux hommes ont imaginé ensemble des propositions à soumettre à leurs partenaires européens.

FRANCE 2

L'orage semble passé. Vendredi 15 juin, Emmanuel Macron a accueilli le président du Conseil italien avec la politesse de rigueur. Trois jours plus tôt, l'Élysée dénonçait pourtant le cynisme de Rome pour avoir refoulé un bateau de migrants. Mais pas question de revenir sur l'incident. Si la France calme le jeu, c'est qu'elle ne veut pas d'un nouveau coup de force italien qui conduirait les passeurs à accoster sur les côtes françaises plutôt qu'italiennes.

Réformer l'accord de Dublin

Paris accepte donc la revendication de Rome qui souhaite réformer l'accord de Dublin. Selon cet accord, un migrant qui arrive en Italie et passe la frontière française est automatiquement renvoyé vers le premier pays européen où il est arrivé, en l'occurrence l'Italie. Cette dernière voudrait que ces migrants ne soient désormais plus renvoyés sur son sol. Dans quinze jours, les deux dirigeants retrouveront leurs partenaires européens pour envisager des solutions. Les associations qui viennent en aide aux migrants saluent les mesures franco-italiennes. Mais les autres États européens seront difficiles à convaincre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Giuseppe Conte et Emmanuel Macron, à l\'Elysée, à Paris, le 15 juin 2018. 
Giuseppe Conte et Emmanuel Macron, à l'Elysée, à Paris, le 15 juin 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)