Manche : les migrants prennent tous les risques pour la traverser

Depuis un an, les tentatives de traversée de la Manche par des migrants ont explosé. Le ministre de l'Intérieur recevait jeudi 29 août son homologue britannique pour tenter de juguler le phénomène.

FRANCE 2

Traverser la Manche par bateau est devenu la nouvelle porte d'entrée vers l'Angleterre. 22 migrants ont été secourus en pleine mer, mercredi 28 août. Tout l'été, des sauvetages de frêles embarcations à la dérive ont été réalisés. Une route migratoire contre laquelle les autorités françaises luttent en vain depuis des mois. Malgré le coût de la traversée, les migrants y vont quand même. "Je ne sais pas comment ils ont acheté le bateau, on a pris la mer et on a eu un problème de moteur. C'est un navire français qui nous a ramenés", explique un migrant iranien qui a accepté de payer 13 000 euros pour traverser.

1 400 tentatives de traversée

Chaque nuit, les gendarmes sillonnent les plages du Pas-de-Calais et les passent au peigne fin. Les équipements sont cachés dans les blockhaus par exemple. 17 gilets de sauvetage ont été découverts. Les gendarmes ont dû vider l'emplacement. Avec des conditions météo favorables, les tentatives de traversée se multiplient : peu de vent et mer praticable. En huit mois, plus de 1 400 migrants ont essayé de traverser la Manche, soit deux fois plus qu'en 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un sauvetage de migrants par un bateau de la SNSM, le 18 février 2019, dans la Manche.
Un sauvetage de migrants par un bateau de la SNSM, le 18 février 2019, dans la Manche. (AFP PHOTO / SNSM)