Cet article date de plus de quatre ans.

Les sociétés de location d'hélicoptères se disent "flouées" après l'opération anti-migrants de Génération identitaire

Les directions d'Heli-Max et de SAF Hélicoptères, basées à Saint-Crépin et Gap/Taillard, assurent que les membres du mouvement d'extrême droite leur ont loué des appareils sans les informer de leurs objectifs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militants d'extrême droite dressent une barrière en plastique pour contrôler le passage des migrants entre l'Italie et la France, samedi 21 avril à Nevache (Hautes-Alpes). (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

L'opération anti-migrants de Génération identitaire a suscité la colère des deux sociétés de location d'hélicoptères utilisées par le mouvement d'extrême droite, samedi 21 avril. Les directions d'Heli-Max et de SAF Hélicoptères disent avoir été "flouées" par les membres de l'association, dans un communiqué commun diffusé sur Facebook.

"Ils se sont présentés par leur nom, prénom, pas du tout par le nom de leur association. Pour nous ce n’était pas une association, précise le gérant de la société Héli-Max, contacté par franceinfo. Selon les deux entreprises, les militants les ont contactés pour la location de deux appareils, afin de réaliser des prises de vue aériennes. Quand ils sont arrivés sur place, ils ont demandé à mettre des logos. On ne connaissait pas du tout. Des associations, il y en a des milliers".

Nous rappellons tout de même que nos bases de St Crépin et Gap/Tallard assurent plus de 400 secours hélicos par an, nous impliquant dans une démarche morale et une raison d'être tournée vers l'aide aux personnes plutôt que la haine et le mépris...

Société Héli-Max

communiqué

"Sachez que nous n'acquiesçons et n'adhérons pas du tout à ces mouvements extrémistes", précisent encore les deux sociétés, dans leur communiqué. La société étudie la possibilité de porter plainte contre les membres de Génération identitaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.