Le gouvernement prêt à rétablir ses frontières si nécessaire

Un débat s'est tenu ce mercredi 16 septembre à propos de la crise des migrants.

FRANCE 2

C'est avant tout à l'opinion publique que Manuel Valls s'est adressé ce mercredi 16 septembre à l'Assemblée nationale (Paris). Un message de clarification alors que les Français s'interrogent sur les conséquences de l'afflux de réfugiés en Europe.

Le Premier ministre a annoncé 900 postes de policiers supplémentaires pour mieux contrôler nos frontières. Dans le même temps, 600 millions d'euros sont débloqués pour aider les réfugiés d'ici 2017. Enfin, Manuel Valls n'exclut pas de rétablir un contrôle temporaire à nos frontières.

Onze questions pour les Républicains

"Nous avons déjà établi ce printemps des contrôles temporaires à cette frontière et nous n'hésiterons pas à le faire de nouveau", a-t-il déclaré. Une réponse au procès en incompétence dressé ce matin par Nicolas Sarkozy. Ce dernier propose à ses militants de se prononcer sur son programme sur l'immigration à travers onze questions comme : faut-il suspendre Schengen ? Ou encore, faut-il supprimer l'aide médicale d'État ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls lors de son discours à l\'Assemblée nationale sur les frappes en Syrie, le 15 septembre 2015
Manuel Valls lors de son discours à l'Assemblée nationale sur les frappes en Syrie, le 15 septembre 2015 (LCP / FRANCE 3)