L'Europe est-elle un eldorado pour les migrants ?

Depuis 2015, la crise migratoire a entraîné des bras de fer entre les différents membres de l'Union européenne. Où en sont réellement les flux migratoires ?

France 2

Depuis 2015, le parc Maximilien à Bruxelles (Belgique) est le repère des migrants de passage. La plupart ont traversé la Méditerranée et sont bloqués ici avant d'espérer rejoindre le Royaume-Uni. Ils sont plusieurs centaines chaque soir à parier sur un meilleur avenir. Mais l'Europe est-elle vraiment un eldorado ? Ceux qui font une demande d'asile ont accès à un centre d'hébergement, mais des centaines d'autres restent à la rue. Des familles belges se sont donc organisées pour leur venir en aide. Depuis un an et demi, Anne-Catherine de Neve héberge tous les jours des migrants, pour leur donner un peu de répits. "Parfois j'ai le sentiment qu'on ne me considère plus comme un humain", confie Mehdi, accueilli chez elle. 

Des politiques d'accueil diverses 

La vague migratoire a explosé avec la multiplication des conflits en Libye ou en Syrie dès 2011, puis en Érythrée et au Soudan. Au plus fort de la crise, en 2015, 1 820 000 migrants sont arrivés illégalement en Europe. La Suède ou l'Allemagne ont accueilli à bras ouverts des centaines de milliers de migrants tandis que la Hongrie, dans le même temps, a construit 200 km de clôture à ses frontières. Parmi les mesures qui ont mis tout le monde d'accord : le renforcement de Frontex, l'Agence européenne de gardes-frontières, et des aides financières pour aider les pays de transit à retenir les migrants, comme la Tunisie ou encore la Turquie. L'Europe a déboursé 6 milliards d'euros pour cette dernière. Les flux ont chuté : en 2018, 150 000 migrants sont arrivés illégalement en Europe, mais le sujet reste politiquement brulant. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bateau de fortune avec trois migrants retrouvé au large de Calais, en août 2018. 
Un bateau de fortune avec trois migrants retrouvé au large de Calais, en août 2018.  (STR / AFP)