L'État d'urgence décrété en Macédoine

3 000 migrants sont bloqués à la frontière avec la Grèce. Originaires de Syrie pour la plupart, ils tentent de rejoindre la Serbie en prenant des trains d'assaut. Les tensions sont vives avec les forces de l'ordre.

FRANCE 3
À la frontière entre la Grèce et la Macédoine, les entrées se font au compte-gouttes. La République de Macédoine autorise le passage des migrants dits vulnérables. Ce vendredi 21 août dans l'après-midi, quelques centaines de familles avec enfants ont donc pu franchir le barrage mis en place par l'armée macédonienne à sa frontière avec la Grèce.  

De vives tensions

"Notre armée va aider les habitants de la frontière à faire face à ce problème avec une attitude plus compréhensive pour ceux qui demandent l'asile dans notre pays", explique Gjorge Ivanov, le Président de la République de Macédoine. 
 
La Macédoine est le premier pays que les migrants arrivés de Grèce traversent pour aller en Europe du Nord. Depuis hier, la frontière est engorgée par près de 3 000 migrants, en majorité des réfugiés syriens. Il en résulte des affrontements avec les forces de l'ordre. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT