Brésil : les migrants affluent massivement du Venezuela

Au Brésil, et notamment dans la ville de Pacaraima, les migrants vénézuéliens affluent chaque jour, poussés par la situation économique et sociale de leur pays.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

"Je suis venue ici, en plein désespoir, poussée par l'angoisse du lendemain et la nécessité de subvenir aux besoins de mes enfants", explique une Vénézuélienne venue au Brésil. Chaque jour depuis trois ans, entre 500 et 1 200 Vénézuéliens arrivent à Pacaraima, au Brésil. Ils fuient leur pays englué dans la crise, l'inflation et la pénurie. "Pour manger des pâtes au Venezuela, il faut travailler un mois. Et avec un mois de salaire, tu n'achètes que les pâtes, pas la saucisse", affirme ainsi un jeune migrant.

Les migrants ont remplacé les touristes

Faute de structures d'accueil suffisantes, beaucoup de migrants vivent dans la rue. "Les gens ont besoin d'un minimum de dignité, d'un endroit où dormir et de manger un peu chaque jour. Et quand on voit la souffrance des enfants... la situation est devenue incontrôlable", estime le Père Jesus, de la paroisse de Pacaraima. Les migrants ont remplacé les touristes. La petite ville de Pacaraima est sous tension.

Au Brésil, et notamment dans la ville de Pacaraima, les migrants vénézuéliens affluent chaque jour, poussés par la situation économique et sociale de leur pays.
Au Brésil, et notamment dans la ville de Pacaraima, les migrants vénézuéliens affluent chaque jour, poussés par la situation économique et sociale de leur pays. (FRANCEINFO)