Arno Klarsfeld : "C'est impossible de renvoyer un sans-papier dans son pays"

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
klarsfeld
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Arno Klarsfeld, avocat et ancien président de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII), est invité sur franceinfo mercredi 1er septembre pour évoquer la gestion migratoire de la France et de l'Union européenne.

"C'est de l'intérêt de l'Union européenne de trouver des accords avec les pays frontaliers de l'Afghanistan pour qu'ils accueillent les réfugiés. Ceux rapatriés en France auront le droit d'asile", affirme l'avocat Arno Klasfeld, qui pense que "l'asile devra de plus en plus être traité aux portes de l'UE à condition que l'UE soit unie et que les conditions d'accueil soient dignes".

Arno Klarsfed explique, sur franceinfo mercredi 1er septembre, qu'une personne qui arrive d'Afghanistan ou d'ailleurs et "qui parvient à atteindre la France ne pourra pas être renvoyée. Ce n'est pas possible de renvoyer un sans-papier".

Mensonge politique

Tous les hommes politiques qui affirment le contraire mentent, assure l'avocat, qui développe : "Sur 100 000 demandeurs d'asile, 75 à 80% sont déboutés du droit d'asile. Ils font des recours puis s'ils ont une OQTF (obligation de quitter le territoire), elle peut être contestée. Entretemps, ces gens sympathiques ont des attaches en France. Deux ans passent. Comment voulez-vous renvoyer les gens sans changer la société, sans faire des arrestations avec des enfants qu'on met dans des avions ? Sans oublier que ça coûte cher. En droit c'est possible, en pratique c'est impossible".

"Il faut trouver des accords pour empêcher ces personnes d'arriver en France. Elles se battent pour elles-mêmes, pour leur avenir, mais c'est compliqué de les loger, de les accueillir, ça crée des tensions et ça favorise les partis populistes", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.