Dimanche en politique, France 3

VIDEO. Climat : le titre de "champion de la Terre" remis à Macron est "grotesque", accuse Mélenchon

Le président de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, était l'invité de "Dimanche en politique" le 30 septembre. Il est revenu sur diverses questions d'actualité.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Jean-Luc Mélenchon, député des Bouches-du-Rhône et président de la France insoumise, était l'invité de Francis Letellier dans "Dimanche en politique", le 30 septembre.

L'immigration ne doit pas "être la question centrale des élections"

Interrogé au sujet de L'Aquarius, il évoque un "devoir inconditionnel de rescousse". En ce qui concerne la question migratoire, un manifeste pour l'accueil des migrants a été lancé par Mediapart, Politis et Regards, signé notamment par Christiane Taubira, Ian Brossat, Benoît Hamon ou encore Yannick Jadot. Jean-Luc Mélenchon refuse d'y apporter sa signature, arguant qu'il ne veut pas "faire de l'immigration la question centrale des élections qui arrivent" et que ce serait "servir la soupe à [Emmanuel] Macron et à [Marine] Le Pen".

"Je ne suis pas d'accord pour le droit à la libre installation", lâche-t-il, assurant qu'une fois à la tête du pays, "il n'y aura plus de travailleurs détachés en France", dénonçant une "fraude sociale". Il se prononce pour "un statut unique pour tous les travailleurs en France" afin de lutter contre ceux qui "exploitent" les immigrés sans papiers.

Macron et l'écologie : "une gesticulation qui lui permet d'avancer masqué"

Au sujet du discours d'Emmanuel Macron à l'ONU le 19 septembre dernier, prononcé face à Donald Trump, Jean-Luc Mélenchon raille le "courage" du chef de l'Etat, le qualifiant de "menteur".

Il déplore que le Jafta, un traité de libre échange avec le Japon, tout comme le Tafta, soit "indifférent aux questions écologiques". "Par conséquent, ce qu'il fait là, c'est une gesticulation qui lui permet d'avancer masqué. En réalité, le titre de 'champion de la Terre' qui lui a été décerné est grotesque".

Manuel Valls, "nuisible en toutes circonstances"

Invité à réagir à la candidature de Manuel Valls à la mairie de Barcelone (Espagne), Jean-Luc Mélenchon évoque "un gars (...) nuisible en toutes circonstances". Sur le dossier de l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, dont Manuel Valls a déserté la tête de la commission parlementaire, le député insoumis accuse l'ancien maire d'Evry (Essonne) d'être "arrivé comme un éléphant dans un magasin de porcelaine", et d'avoir "commencé à donner des conseils à tout le monde".

Interrogé au sujet d'une éventuelle candidature à la mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône) pour les municipales de 2020, Jean-Luc Mélenchon reste muet, avant de lâcher qu'"il y a un bruit qui dit que ce sera en 2021", le gouvernement souhaitant selon lui regrouper les élections.

Jean-Luc Mélenchon donne un discours à l\'université d\'été de la France insoumise à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 25 août 2018.
Jean-Luc Mélenchon donne un discours à l'université d'été de la France insoumise à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 25 août 2018. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)