VIDEO. Le niveau d'alerte maximale maintenu mardi dans la région bruxelloise

Bruxelles est en état de siège lundi, pour le troisième jour consécutif. Le Premier ministre belge craint un attentat de l'ampleur des attaques de Paris.

REUTERS

Le niveau d'alerte maximale, le niveau 4, est maintenu pour la journée du mardi 24 novembre dans la région bruxelloise, tandis que le reste de la Belgique est assujetti au niveau 3, a annoncé lundi soir le Premier ministre belge, Charles Michel, devant la presse. Les autorités belges craignent un attentat de l'ampleur des attaques de Paris.

Métro et écoles pourraient rouvrir mercredi

Le niveau 4 de l'alerte en Belgique correspond à une menace jugée "sérieuse et imminente". Il a été décidé pour la région bruxelloise dans la nuit de vendredi à samedi. Le Premier ministre belge a ajouté que les lignes du métro bruxellois et les écoles, fermées depuis samedi, rouvriraient mercredi. S'agissant du métro, la réouverture pourrait se faire de manière progressive, a dit Charles Michel, qui a appelé de ses vœux un retour à la normale.

A Bruxelles, les rues sont désertes, les écoles fermées, le métro à l'arrêt, et les militaires ont patrouillé toute la nuit de dimanche et la journée de lundi dans la capitale belge en état de siège, pour le troisième jour consécutif. 

Le Vice-Premier ministre et ministre de l\'Emploi, de l\'Economie et de la Consommation Kris Peeters, le Premier ministre belge Charles Michel et le Vice-premier ministre et ministre de l\'Intérieur Jan Jambon d\'une conférence de presse, le 22 novembre à 2015.
Le Vice-Premier ministre et ministre de l'Emploi, de l'Economie et de la Consommation Kris Peeters, le Premier ministre belge Charles Michel et le Vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur Jan Jambon d'une conférence de presse, le 22 novembre à 2015. (NICOLAS MAETERLINCK / BELGA MAG / AFP)