Attentat des Champs-Elysées : la revendication de Daech en doute

Le groupe Etat islamique a rapidement revendiqué l’attentat des Champs-Elysées jeudi soir, via un communiqué évoquant Abu Youssouf le Belge. Le journaliste Valéry Lerouge fait le point, vendredi 21 avril, sur cette revendication troublante, en direct de Bruxelles.

Voir la vidéo
France 3

En direct de Bruxelles (Belgique), Valéry Lerouge résume la confusion des enquêteurs autour de la revendication de l’attentat. "Daech a très rapidement désigné Abu Youssouf le Belge comme étant l’assaillant. Or, un peu plus tôt dans la journée, jeudi, la police belge avait lancé un avis de recherche concernant un certain Youssouf, qui habite Anvers (Belgique). Il était poursuivi dans une affaire de stupéfiants, mais chez lui, les policiers ont trouvé des armes à feu, une cagoule et un billet de train Bruxelles-Paris, à la date d’hier. Aussitôt, les policiers belges ont averti leurs homologues français et juste après le drame, le lien a été fait entre les deux Youssouf".

"Daech revendique n’importe quoi"

Mais ce lien a été fait dans la précipitation, poursuit le journaliste. "Ce vendredi matin, le suspect s’est rendu de lui-même au commissariat, avec un bon alibi puisqu’il était sur son lieu de travail au moment de l’attentat. Tout cela ne résout pas l’énigme de cette revendication. Deux hypothèses, soit le Youssouf évoqué dans le communiqué est un autre homme, qui préparait un attentat et que Daech a désigné un peu trop rapidement, ou bien Daech est acculé, et revendique n’importe quoi. C’est cette deuxième hypothèse qui est privilégiée ce soir à Bruxelles".

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans ce communiqué relayé le 20 avril 2017, l\'agence de propagande de l\'Etat islamique Amaq affirme que l\'attaque des Champs Elysées est l\'oeuvre de l\'un des soldats du califat.
Dans ce communiqué relayé le 20 avril 2017, l'agence de propagande de l'Etat islamique Amaq affirme que l'attaque des Champs Elysées est l'oeuvre de l'un des soldats du califat. (AAMAQ NEWS AGENCY)