Cet article date de plus de trois ans.

Liège : le profil de Benjamin Herman, l'assaillant

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Liège : le profil de Benjamin Herman, l'assaillant
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'assaillant de Liège (Belgique) devait réintégrer sa prison hier soir, mardi 29 mai : il était en permission de sortie quand il a attaqué deux policières et un jeune homme. Entre incompréhension et questions, sa libération d'hier fait donc polémique.

La Belgique découvre le visage de Benjamin Herman, 31 ans, l'assaillant de Liège (Belgique). Hier, il a semé la mort à trois reprises sur l'une des artères principales de la ville. Les premiers éléments permettent de qualifier cette attaque "d'attentat terroriste" selon le parquet fédéral belge : "Parmi ces premiers éléments figure le modus operandi auquel l'EI appelle régulièrement sur internet par le biais de messages vidéos, c'est-à-dire attaquer des policiers avec un couteau et leur dérober ensuite leur arme de service, l'auteur qui crie plusieurs fois 'Allah Akbar', et enfin, les informations de la police fédérale de Liège et de la sûreté de l'État, selon lesquelles BH était en contact avec des personnes radicalisées", a détaillé Wenke Roggen, magistrate et porte-parole du parquet fédéral belge. 

A-t-il assassiné Michaël Wilmet ?

Des contacts qu'il aurait noués en détention. Depuis 2004, Benjamin Herman aurait été incarcéré de très nombreuses fois : vols avec violence, stupéfiants, coups et blessures, jamais pour terrorisme. Mais son nom apparait dans deux rapports de la sûreté de l'État. Il aurait évolué dans l'entourage de personnes radicalisées, et se serait converti à l'Islam en 2012. Alors aurait-il dû sortir de prison deux jours en permission ? Le ministre belge de la Justice fait son mea culpa ce mercredi 30 mai au matin : "Je me sens avant tout évidemment responsable", a révélé Koen Geens. Selon le parquet fédéral belge, sa cavale meurtrière a sans doute débuté avant Liège. La veille, il aurait assassiné Michaël Wilmet, un toxicomane multirécidiviste. La justice belge s'intéresse également au braquage d'une bijouterie de Rochefort. Benjamin Herman et Michaël Wilmet en seraient-ils les auteurs ? 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque à Liège

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.