VRAI OU FAKE : des soldats russes ont-ils violé des femmes ukrainiennes ?

Publié Mis à jour
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis le mois d’avril dernier et à mesure que les territoires ukrainiens se libèrent de l’occupation russe, des témoignages de viols se multiplient.

"Des centaines de cas de viols ont été recensés dont des filles mineures, de très jeunes enfants et même un bébé", rapporte le président ukrainien qui se dit "effrayé". Les viols auraient eu lieu dans des zones occupées par l’armée russe comme Kiev, Kharkiv ou encore Kherson. Une Ukrainienne a fui la ville de Kherson. Elle raconte avoir été violée pendant des heures par deux soldats russes.

Un acte banalisé

Selon Nicolas Gosset, chercheur à l’institut royal supérieur de défense de Bruxelles, ces viols "relèvent plus d’une volonté d’humilier, de marquer des communautés". Un appel téléphonique intercepté par l’armée ukrainienne et authentifié par le média américain "RadioLiberty", montre la banalisation de cet acte. On y entend un soldat discuter avec sa femme des viols qu’ils pourraient commettre sur le terrain. Celle-ci affirme qu’elle l’autorise à violer des femmes à condition de ne rien lui dire. La justice ukrainienne, la Cour pénale internationale et plusieurs pays européens ont lancé des enquêtes sur ces viols à la recherche de preuve en vue de futures procédures judiciaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.