VIDEO. Ukraine : à Kharkov, les russophones s'organisent contre le nouveau pouvoir

Des affrontements ont fait une centaine de blessés dans la ville, samedi 1er mars. 

FRANCE 2

Intense bras de fer diplomatique en perspective, lundi 3 mars, alors que les troupes russes stationnent toujours en Crimée. Des milliers d'hommes sont encore arrivés dans la matinée et le président russe, Vladimir Poutine, a indiqué que ces contingents pourraient intervenir partout là où les intérêts russes sont menacés, comme à Kharkov, deuxième ville du pays, située à 600 kilomètres de Kiev.

ici, on parle russe, comme dans tout l'est de l'Ukraine. La statue de Lénine est encore debout et les habitants ont organisé un camp de fortune pour protéger cet élément-clé de leur patrimoine. Le pouvoir révolutionnaire de Kiev est perçu comme une menace. "Dès les premiers jours de ce gouvernement, ils ont fait annuler une loi qui protégeait notre langue", explique un habitant.

Des affrontements ont fait une centaine de blessés dans la ville, samedi 1er mars. Le gouvernorat a été pris d'assaut par des manifestants pro-russes, qui ont ensuite hissé le drapeau russe en haut du bâtiment. Depuis, les policiers sont déployés pour protéger les lieux, pourtant vides de tout pouvoir politique.

Des habitants russophones de Kharkov (Ukraine) se réunissent pour défendre la statue de Lénine, lundi 3 mars.
Des habitants russophones de Kharkov (Ukraine) se réunissent pour défendre la statue de Lénine, lundi 3 mars. (CHEKACHKOV IGOR / RIA NOVOSTI)