Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Emmanuel Macron salue "l'héroïsme" des Ukrainiens lors d'une visite à Irpin, ville ravagée par les combats avec l'armée russe

Publié Mis à jour
VIDEO. Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron salue "l'héroïsme" des Ukrainiens lors d'une visite à Irpin -
VIDEO. Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron salue "l'héroïsme" des Ukrainiens lors d'une visite à Irpin VIDEO. Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron salue "l'héroïsme" des Ukrainiens lors d'une visite à Irpin - (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Irpin est "à la fois une ville dévastée et une ville héroïque, puisque c'est ici que les Ukrainiennes et les Ukrainiens ont arrêté l'armée russe qui descendait sur Kiev", a déclaré jeudi matin le chef de l'Etat.

Emmanuel Macron s'est rendu à Irpin, une ville de la banlieue de Kiev, jeudi 16 juin. Le chef de l'Etat était accompagné du président roumain, Klaus Iohannis, du chancelier allemand, Olaf Scholz, et du chef du gouvernement italien, Mario Draghi. Irpin est "à la fois une ville dévastée et une ville héroïque, puisque c'est ici que les Ukrainiennes et les Ukrainiens ont arrêté l'armée russe qui descendait sur Kiev", a salué Emmanuel Macron.

>> Guerre en Ukraine : suivez le déplacement d'Emmanuel Macron en direct

Mais la ville porte "aussi les traces, les stigmates de la barbarie", a souligné le président français. Il a rappelé qu'Irpin se situe "à côté d'autres villes [notamment Boutcha] où des massacres ont été perpétrés, où nous avons des traces de ce qui sont des crimes de guerre".

"Nous soutenons aussi par nos experts, gendarmes, magistrats, qui sont aux côtés des autorités ukrainiennes pour que les crimes de guerre puissent être jugés", a expliqué Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat a affirmé que cette visite des dirigeants européens marquait le "soutien politique" de l'UE à l'Ukraine, avant une rencontre avec Volodymyr Zelensky dans l'après-midi. "Il faut que l'Ukraine puisse résister et l'emporter, a conclu le président français. Nous sommes aux côtés des Ukrainiennes et des Ukrainiens, sans ambigüité."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.