Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron est arrivé à Kiev, porteur d'un "message d'unité européenne"

Le chef de l'État est arrivé jeudi dans la capitale ukrainienne accompagné du chancelier allemand Olaf Scholz et du chef du gouvernement italien Mario Draghi. Les trois hommes vont réaffirmer le soutien de l'Europe au président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron entouré du chancelier allemand Olaf Scholz (D) et du Premier ministre italien Mario Draghi (G) dans un train qui les mène vers Kiev en Ukraine, le 16 juin 2022. (LUDOVIC MARIN / POOL / VIA AFP)

Emmanuel Macron a pris dans la nuit un train couchette de la compagnie des chemins de fer ukrainienne en direction de Kiev, où il est arrivé jeudi 16 juin à 8h30 du matind. Parti à minuit (heure locale) de la frontière polonaise, le chef de l'État est accompagné du chancelier allemand Olaf Scholz et du chef du gouvernement italien Mario Draghi.

>> Suivez les dernières informations sur la guerre en Ukraine dans notre direct

À sa descente du train à Kiev, le président français a adressé un "message d'unité européenne aux Ukrainiens. On est présents, concentrés, on va retrouver le président Zelensky pour se rendre sur un site de guerre où les massacres ont été commis et ensuite pour pouvoir conduire les entretiens qui sont prévus avec le président Zelensky". Le chef de l'État a insisté sur ce "moment important" et a réitéré le "soutien" de l'Europe "pour parler à la fois du présent et de l'avenir, parce que les semaines qui viennent seront très difficiles". 

Objectif : avancer sur la demande d'adhésion à l'UE de l'Ukraine

Les trois dirigeants européens ont parcouru 600 kilomètres pendant plus de neuf heures pour traverser la moitié de l'Ukraine, en guerre. Ils ont profité de la nuit jusqu'à 2h30 du matin pour parler des objectifs de la visite dans un petit salon privé du train, selon le journaliste de France inter présent à bord.

Cette visite, plusieurs fois évoquée, a sans cesse été repoussée. Ces trois dirigeants européens font partie des derniers à se rendre en Ukraine. Emmanuel Macron s'était rendu à Kiev le 8 février, soit avant le début de la guerre, déclarée le 24 février.

L'objectif est donc, au-delà de la poignée de main très attendue avec le président ukrainien, d'avancer sur la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne. Il s'agira peut-être aussi d'annoncer de nouvelles livraisons d'armes, indique le journaliste de France Inter. Une conférence de presse est prévue en début d'après-midi au palais présidentiel à Kiev.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.