Ukraine : un manifestant tué lors de violents affrontements à Kiev

La police a lancé une offensive contre les manifestants, mercredi, procédant à des arrestations, dans le cadre d'une nouvelle législation controversée.

Un manifestant observe un cordon policier, le 21 janvier 2014, à Kiev (Ukraine).
Un manifestant observe un cordon policier, le 21 janvier 2014, à Kiev (Ukraine). (VASILY FEDOSENKO / REUTERS)

C'est la première victime depuis le début de la contestation en Ukraine. Un manifestant a été tué par balles, mercredi 22 janvier, à Kiev, lors de violents affrontements avec la police. "L'homme est mort tôt ce matin, probablement tué par un tireur embusqué", a indiqué une source au sein de l'opposition. Les autorités ont lancé un assaut contre les manifestants et procédé à des arrestations.

"Si les provocateurs ne s'arrêtent pas, les autorités n'auront pas d'autre choix que d'utiliser la force dans le cadre de la loi pour assurer la sécurité des gens", avait mis en garde, mardi, le Premier ministre Mykola Azarov, sur la chaîne d'information publique russe Vesti. Il faisait référence à la législation controversée entrée en vigueur mardi, à minuit, qui durcit les sanctions contre les manifestants pro-européens défiant le pouvoir dans les rues de Kiev.

Faisant fi de ces menaces, des manifestants ont lancé, dans la nuit de mardi à mercredi, des cocktails molotov et des pierres contre les cordons de police, qui ont riposté notamment avec du gaz lacrymogène.