Ukraine : le premier soldat russe jugé pour crime de guerre condamné à la prison à vie

Vadim Chichimarine, 21 ans, était jugé pour avoir tué un civil sexagénaire ukrainien, le 28 février dans le nord-est de l'Ukraine. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le soldat russe Vadim Chichimarine, 21 ans, lors d'une audience préliminaire en vue de son procès au tribunal à Kiev, en Ukraine, le 13 mai 2022. (EFREM LUKATSKY / AP / SIPA)

Un premier verdict pour crime de guerre en Ukraine. Près de trois mois après l'invasion du pays par Moscou, le premier soldat russe jugé pour crime de guerreVadim Chichimarine, a été reconnu coupable et condamné à la prison à vie à Kiev (Ukraine), lundi 23 mai. Il était jugé pour avoir tué un civil sexagénaire ukrainien, le 28 février dans le nord-est du pays.

Le sergent Chichimarine, 21 ans, avait reconnu avoir abattu Oleksandre Chelipov, un civil de 62 ans, alors qu'il poussait son vélo près du village de Choupakhivka (Ukraine). Le militaire est reconnu coupable de crime de guerre et de meurtre prémédité.

Le soldat au visage juvénile et au crâne rasé, vêtu d'un sweat-shirt gris et bleu à capuche, a écouté, seul dans un box de verre, le verdict lu en ukrainien tandis qu'une interprète le lui traduisait en russe. "Le meurtre a été commis avec une intention directe", a déclaré le juge. "Chichimarine a violé les lois et coutumes de la guerre."

Son avocat va faire appel

Le Parquet avait requis jeudi la peine maximale, la prison à vie. Le soldat avait plaidé coupable la veille. Vadim Chichimarine avait déclaré avoir agi sous la pression d'un autre soldat, alors qu'ils tentaient de fuir vers la Russie à bord d'une voiture volée avec quatre autres militaires. Ce soldat, originaire d'Irkoutsk en Sibérie, avait "demandé pardon" à la veuve d'Oleksandre Chelipov lors d'un bref échange avec elle dans la salle d'un tribunal de Kiev. 

"C'est la condamnation la plus sévère et toute personne sensée ferait appel", a déclaré l'avocat du jeune homme, Viktor Ovsiannikov. "Je demanderai l'annulation du verdict", a-t-il déclaré. Avant l'audience, le Kremlin s'était déclaré "inquiet" pour le sort du citoyen russe, ajoutant ne pas pouvoir lui porter assistance sur place en raison de l'absence de représentation diplomatique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.